Espace d’échanges de pratiques de codéveloppement pour valoriser les migrants comme citoyens et acteurs du développement ici et là-bas.

Sur cette page, vous trouverez plus d’informations sur :
•  L’histoire du réseau
•  Ses axes d’activités
•  Sa vision et ses valeurs

Histoire

En 2007, onze structures de neuf pays de l'Union européenne ont pris l'initiative de se concerter sur les relations entre migrations et développement pour répondre au manque de lisibilité et de reconnaissance des actions de co-développement, tant au Nord dans les pays concernés qu'au Sud dans les pays d'origine. Afin d'améliorer les pratiques en la matière et de valoriser leurs impacts, la création d'un réseau européen est apparue nécessaire.

Une assemblée constituante en 2007 a décidé de créer l'association Eunomad, qui fut enregistré au moniteur belge sous l'appellation EUNOMAD ASBL (voir les statuts de l'association).

Le réseau rassemble aujourd’hui une centaine d'acteurs de dix pays européens issus de la société civile, des collectivités territoriales et du monde de la recherche, intervenant dans le champ des migrations, du développement et de l’intégration (associations de migrants, organisations non gouvernementales, collectivités locales, instituts de recherche, réseaux d'acteurs et collectifs nationaux).

Les axes d’activités du réseau

En tant qu'espace public de dialogue multi-acteurs, Eunomad rend compte de la multiplicité des pratiques liant migrants, développement, citoyenneté/intégration et les valorise par un travail d'analyse, de capitalisation et de plaidoyer aux niveaux national et européen.

Les activités du réseau s'articulent en 4 axes:

  • Le développement d'un espace de concertation multi-acteurs en Europe à travers la structuration de plateformes pays et la création de synergies entre les différentes parties prenantes.
  • La capitalisation des pratiques, c'est-à-dire la création d'un cadre d'échanges des expériences sous la forme de rencontres et d'ateliers d'échange de pratiques. Il permet aux membres du réseau d'interroger collectivement leurs pratiques dans la relation migration-développement-intégration/citoyenneté et de renforcer mutuellement leurs capacités.
  • L'étude, en mettant en perspective un état des lieux des pratiques liant migrations-développement-intégration/citoyenneté et une analyse des politiques et débats publics dans ces domaines à travers la production de rapports dans chaque pays et en Europe.
  • Le plaidoyer, en formulant des recommandations à l'égard des décideurs dans les pays et au niveau européen, pour que les politiques publiques soutiennent efficacement les migrant-e-s comme acteurs de développement.

La vision et les valeurs du réseau

La vision d'Eunomad repose sur la conviction partagée de ses membres que la mobilité des personnes est un droit fondamental et une richesse pour le développement des pays d'origine mais aussi des pays d'accueil.
Nous pensons que les migrants construisent au quotidien le développement humain, social, culturel et économique de leur société d'origine comme de résidence, et impulsent de nouvelles solidarités ici et là-bas.
L'objectif d'Eunomad est d'expliciter et de faire connaître la citoyenneté active des migrants et leurs capacités pour le développement ici et là-bas. Le réseau intervient pour cela dans le débat public en s'appuyant sur les expériences et expertises de ses membres.

Nos valeurs sont :

•    La mobilité - une ressource au service du développement - est un pont entre le Nord et le Sud. Nous affirmons la richesse de la mobilité pour le développement "ici et là-bas". Nous reconnaissons l'apport des migrants au développement social, culturel et économique des sociétés d'origine et de résidence. Ces derniers par leurs transferts individuels et collectifs ont permis de faire évoluer les conditions de vie de leurs familles restées au pays et d'enrichir les sociétés d'accueil. Par leurs activités, les migrants ont su bâtir de nouvelles solidarités actives entre le Nord et le Sud.

•    La solidarité, la citoyenneté, l'interculturalité. La qualité de migrants doit être un passage transitoire vers une citoyenneté formelle. La relation entre migrations et développement fait écho à un projet de sociétés solidaires plaçant le respect des droits politiques, économiques et sociaux au cœur des relations entre le Nord et le Sud. Cette vision est au cœur des valeurs de la construction européenne réaffirmée par la charte européenne des droits fondamentaux.

•    La refondation du discours sur la migration et le développement: le migrant comme personne titulaire de droits dans le cadre de l'ensemble du parcours migratoire et le migrant comme "acteur entrepreneur" au cœur du processus de développement.
En faisant le lien entre développement, insertion et droits, nous réinterrogeons l'approche globale des migrations du point de vue de celles et ceux qui la vivent. La relation migration-développement ne doit pas être entravée par les logiques sécuritaires et xénophobes qui sévissent actuellement en Europe. Les migrants ne peuvent s'impliquer efficacement dans le développement de leurs sociétés d'origine et d'accueil si la citoyenneté active qu'ils ou elles exercent en Europe n'est pas reconnue et accompagnée par les politiques publiques. Les politiques en matière de migration et développement ne doivent pas figer les migrants dans la relation qu'ils ou elles entretiennent avec leurs pays d'origine, mais plutôt valoriser leurs apports aux sociétés européennes. Le capital social et la contribution des communautés et associations migrantes à la mise en œuvre de ponts de dialogue et projets dans le Nord et le Sud ouvrent l'opportunité de construire une vision positive de l'Europe sur le couple migration/développement.

•    Le co-développement - un pont au service du "mieux vivre ensemble" entre le Nord et le Sud.
Eunomad définit le co-développement comme "un processus d'amélioration durable des conditions de vie et du mieux vivre ensemble tant dans les régions d'origine que d'installation, par la mobilité, l'échange et les migrations". (conférence européenne d'avril 2007)
Les caractéristiques principales qui guident notre vision de la migration-développement-intégration/citoyenneté sont: l'approche globale, intégrée et transversale ; le fonctionnement démocratique ; la transparence ; la territorialisation ; la participation citoyenne ; l'approche partenariale ; le respect des cadres institutionnels ; la réciprocité de l'échange ; l'intégrité économique ; l'équité entre les nations, les individus et les groupes ; l'efficacité économique.

•    En lien avec la Charte européenne des Droits Fondamentaux, les droits humains sont l'une des fondations essentielles de la vision et des valeurs d'Eunomad.


Retour en haut de page