Espace d’échanges de pratiques de codéveloppement pour valoriser les migrants comme citoyens et acteurs du développement ici et là-bas.

Données factuelles sur le projet
Environnement / Énergies renouvelables
fr-FR
GD Distri Elec et Solaire
01-01-2000
Français (FR)
Diabi Gandéga, gérant de GD Distri Elec et Solaire
Ressortissants des pays du Sud du Sahara en France, lycées professionnels et collectivités locales, populations des zones rurales peu accessibles de la région de Kayes.
37 600 €
Conduite de l'action
1. Contribuer à l’électrification solaire en Afrique, pour un développement qui utilise et respecte l’environnement et le climat.
2. Former des jeunes à l’électrification solaire et mettre en place des Groupements d’Intérêt Economique (GIE) où ils peuvent être employés.
3. Offrir des facilités de paiement aux migrants en France.
> En France : Arrivé en France dans les années 1970, M. Gandéga, originaire du Mali, a suivi une formation technico-commerciale en électricité. Fort de son expérience en entreprise en France, et avec l’appui de l’association ADER sur la gestion, il crée sa propre entreprise de distribution électrique en 2000: GD Distri Elec et Solaire en France.
Cette entreprise fournit conseils, matériels, travaux, facilités de paiement et formation pour des installations solaires.

> Au Mali : C’est en équipant la concession familiale dans un village de la région de Kayes, dans le cadre d’un programme d’électrification solaire porté par l’association ADER et la Fondation Abbé Pierre, que M. Gandéga eut l’idée d’assurer la distribution en énergie solaire et de conseiller les populations pour mettre en place des installations conformes.
La branche malienne de l’entreprise s’intitule GD stock solaire Kayes.
> En France : L’entreprise contracte un dépôt de vente avec des paiements échelonnés auprès des fournisseurs APEX BP Solar et Photalia. Elle se fait connaître auprès de ses principaux clients: elle organise 20 réunions d’information dans les foyers de travailleurs migrants et une journée portes ouvertes en 2003, attirant plus de 100 personnes. Elle recueille les demandes de ses clients en électrification solaire pour une installation en France ou en Afrique. La clientèle est constituée à 85 % d’associations de ressortissants, les 15 % restants étant pour la plupart des collectivités locales et des lycées professionnels. GD Distri Elec et Solaire leur procure une facilité de paiement à l’achat, s’occupe de l’achat et de l’acheminement du matériel par containers vers le lieu d’installation. M. Gandéga est le seul employé en France, travaillant en lien avec un expert-comptable.

> Au Mali : Les 7 salariés du GIE Solaire et 2 agents à leur compte ont été formés à l’installation et à la maintenance. Ils sont les seuls en charge de ces activités pour le compte de GD Stock Solaire. Les lycées professionnels français organisent des chantiers jeunes pour les élèves car l’installation solaire est prévue dans leur programme pédagogique. GD Distri et GD Stock Solaire sont présentes à la foire internationale de Kayes en 2005, innovant en tant qu’entreprise investissant dans les énergies renouvelables.
> Distribution de matériel électrique et solaire, installation d’équipements, maintenance
> Formation des agents de maintenance et des comités de gestion des ouvrages communautaires
> Conception de produits adaptables aux différentes couches socio-économiques de la zone géographique couverte, tels que des kits solaires
> Mise en place de centrales solaires pour recharger les batteries permettant un accès à l’énergie plus large.
> En France : Le 26 Janvier 2010, GD Distri Elec et Solaire a reçu le Prix « Co-développement » de la fondation Poweo. L’entreprise souhaite développer davantage l’activité en augmentant les stocks.

> En Afrique de l’Ouest :
- Mettre en place d’autres Groupements d’Intérêt Economique (GIE), afin de mieux répondre à la demande des installations et de maintenance.
- Faire le montage des équipements sur place (mise en place d’ateliers)
- Donner plus de mobilité aux techniciens (3 motos déjà livrées).
- Approfondir l’extension en Mauritanie et au Togo. Des contacts ont aussi été pris au Sénégal, du matériel solaire a déjà été livré pour l’association Karibu en RDC.
Compétences
> Les migrants mobilisent : en France et au Mali : L’entreprise a investi dans des outils de communication (plaquette et site internet) - L’obtention de fonds de roulement demeure la principale difficulté de l’entreprise pour l’augmentation des stocks. au Mali : La radio rurale de Kayes est impliquée dans l’information aux populations (spots publicitaires). Les associations de migrants assurent le contact avec les autorités locales.
> Les migrants sécurisent au Mali : Les installations proposées sont certes plus coûteuses que celles disponibles sur le marché local (prix moyen de 750 euros), mais de qualité, de durée de vie et de rendement supérieur, conformément aux normes européennes.
> Les migrants donnent en France : M. Gandéga a contribué personnellement et directement à hauteur de 7 600 euros au fonds d’appui lors de la création de l’entreprise. Il a emprunté puis remboursé 30 000 euros.
> Les migrants épargnent en France : L’entreprise met en place un dispositif permettant aux clients de payer en France et de se faire livrer à Kayes ou sur site, et leur permet le paiement en plusieurs fois avant livraison.
> Les migrants investissent en France et au Mali : La souplesse proposée par l’entreprise lui permet d’augmenter son chiffre d’affaire et ses activités, les contrats d’entretien lui assurent également des bénéfices. L’entreprise s’adapte aux demandes : en solaire, 80 % des prestations sont offertes en Afrique, et 20% France. En électrification, 80% des achats français sont destinés à des installations en France, et 20% en Afrique. M. Gandéga a investi grâce à un savoir et à un savoir-faire reconnus: connaissance de la région de Kayes, des produits, savoir-faire technique, possession du matériel adéquat. Au Mali : L’entreprise embauche des agents de maintenance et les forme au nouveau matériel. Les associations de ressortissants se portent garantes des crédits contractés pour l’électrification.
> Autres capacités des migrants au Mali : Une étude sur les énergies renouvelables pour remplacer les lampes à pétrole par des lampes solaires a été menée sur l’initative de l’entreprise en 2007 dans les cercles de Kita, Bafoulabé et Kayes. L’association féminine de Balandougou, commune de Djamou, participe à l’expérimentation qui suit en 2009. Le remplacement des lampes par une centrale électrique, proposé à crédit par GD Distri, est un gain économique pour l’association qui fait payer les recharges de batteries.
L’ADER et le GRDR accompagnent les migrants en France : L’ADER et la Fondation Abbé Pierre ont accordé un fonds de 30 000 euros pour la création de l’entreprise, qui a été intégralement remboursé par GD Distri Elec et Solaire. Le GRDR a accompagné M. Gandéga dans le montage du dossier de financement pour l’obtention du prix de la fondation POWEO en France en 2009. Au Mali : L’ADER a initialement formé les agents de maintenance, désormais employés par GD Stock Solaire.
> Installation de 755 panneaux solaires, soit une production d’énergie de 64 254 W/C.
> Electrification solaire de 10 centres de santé au Mali, 3 en Mauritanie; de 5 écoles, 2 mairies, 1 éclairage public au Mali; de 18 mosquées au Mali et une en Mauritanie.
> Installation de 20 centrales de recharge de batteries et 4 centrales de recharge de lampes mobiles au Mali.
> Electrification de 336 foyers particuliers au Mali et en Mauritanie, grâce aux associations de migrants en France.
> Impact sur le développement économique et durable en France : 50 structures clientes, dont 30 sont des clients fidèles. Sécurisation d’un emploi. Impact sur le développement économique et durable au Mali 20 personnes ont été formées par l’ADER, 10 ont suivi une remise à niveau dispensée par GD Distri. 9 emplois ont été stabilisés. Plus de 100 installations solaires ont été mises en place en 2009.
illu_GDDistrielect_0016-kersignan2.jpgillu_GDDistrielect_0018-kersignan4.jpgillu_GDDistrielect_0019-kersignan5.jpgillu_GDDistrielect_0024-kersignan10.jpgillu_GDDistrielect_0038-prix2.jpgillu_GDDistrielect_0040-prix4.jpg
Constats tirés de l’évaluation
Formulation d’indicateurs innovants valorisant les apports des mobilités humaines dans le développement des territoires
La souplesse proposée par l’entreprise lui permet d’augmenter son chiffre d’affaire et ses activités, les contrats d’entretien lui assurent également des bénéfices. L’entreprise s’adapte aux demandes : en solaire, 80 % des prestations sont offertes en Afr
> Favoriser les conditions d’établissement et de développement des entreprises à dimension transnationale.
> Reconnaitre la contribution de l’action entrepreneuriale au développement économique et humain local dans les territoires concernés.
> Valoriser les connaissances fines des contextes locaux et les profils transnationaux dans la création d’activités économiques et/ou le recrutement de personnels.
L’entreprise met en place un dispositif permettant aux clients de payer en France et de se faire livrer à Kayes ou sur site, et leur permet le paiement en plusieurs fois avant livraison.
Encourager et soutenir la mise en place d’outils innovants de pratiques économiques transnationales s’inscrivant dans le « double espace » de la migration.
> La radio rurale de Kayes est impliquée dans l’information aux populations (spots publicitaires). Les associations de migrants assurent le contact avec les autorités locales.
> Les associations de ressortissants se portent garantes des crédits contracté
> Encourager et soutenir la mise en place d’outils innovants de pratiques économiques transnationales s’inscrivant dans le « double espace » de la migration
> Sécuriser le rôle des associations de ressortissants se portant garantes de crédits contractés dans les pays d’origine
> 10 personnes ont suivi une remise à niveau dispensée par GD Distri.
> 9 emplois ont été stabilisés.
> Plus de 100 installations solaires ont été mises en place en 2009.
Prévoir des formations à dimension transnationale tenant compte de la spécificité des entreprises active dans le « double espace » de la migration pour une capacité de gestion durable des responsables et personnels d’entreprises