Espace d’échanges de pratiques de codéveloppement pour valoriser les migrants comme citoyens et acteurs du développement ici et là-bas.

Données factuelles sur le projet
Développement économique, commerce et tourisme
fr-FR
GAME
01-01-1998
Français (FR)
Quelques associations de coopération / solidarité internationale et d’insertion
Les porteurs de projets économiques
Conduite de l'action
* Mettre en commun les réflexions et les compétences pour encourager l’émergence et la réalisation de projets économiques portés par des individus migrants ;
* Contribuer à la création de revenus et à l’amélioration des conditions de vie des populations là-bas et de leur diaspora ici ;
* En France :
Quelques associations de coopération / solidarité internationale et d’insertion créent le GAME en 1998. Le réseau intègre rapidement des structures spécialisées dans l’aide à la création de micro-entreprises. Ces structures se sont retrouvées autour du constat selon lequel de nombreux migrants créent des entreprises dans leur pays d’origine ou soutiennent à distance des projets mais les investissements économiques qu’ils opèrent se heurtent souvent à des difficultés de gestion technique, administrative et financière.

* Dans les pays d’origine :
Les associations membres du GAME en France travaillent en partenariat avec un réseau d’opérateurs spécialisés sur la création d’entreprise dans de nombreux pays d’Afrique. Les partenaires du Sud sont identifiés par le PMIE lors de sa mission d’identification en 2004.
Dans les deux espaces :
Depuis Avril 2009, les structures françaises et africaines du GAME font partie d’un seul et même réseau. Le GAME s’est doté d’une charte de valeurs communes en décembre 2009 lors de sa dernière réunion à Ouagadougou. Les structures d’appui actuelles du GAME en France sont : Africum Vitae, CCFC, FAFRAD Economique, GRDR, IEM, IFAID-Aquitaine, IRFED Europe.
Les membres actuels du GAME en Afrique sont : cabinet CESAM (Bénin), IDC Burkina, CCEY-CA (Cameroun), CCFC (Comores), Forum des jeunes entreprises du Congo-Brazzaville, cabinet FORSCOT (Côte d’Ivoire), Promogabon (Gabon), 3AE (Guinée-Conakry), CITE (Madagascar), CSFA (Sénégal), Entreprendre CEDITA (RDC), Cabinet BCGO (Togo).
Dans les deux espaces :
Le GAME n’accompagne pas seulement les initiatives de retour, mais aussi l’investissement à distance depuis la France, et promeut la circulation entre les deux espaces. Le réseau souhaite développer ses offres d’information et d’accompagnement de proximité des porteurs de projet migrants.
Les membres travaillent actuellement à la formalisation officielle du réseau. Le GAME s’oriente des micro- aux moyennes entreprises. Le GAME souhaite constituer des partenariats avec des organismes ou clubs d’investisseurs en France et au Sud pour soutenir financièrement les projets.
Compétences
- Sécuriser : Sécuriser les activités et les entreprises créées. Permettre un retour à l’emploi.
* Investir : Formations à la création d’entreprises. Missions et livres-guides pour connaître les réalités locales.
* Mobiliser : Mettre en réseau les structures d’appui. Informer sur les bailleurs. Informer sur les porteurs (base de données, témoignages).
* Le GAME accompagne les migrants à sécuriser leur entreprise en France et en Afrique:
- Avantages: Le GAME est présent à toute les étapes auprès de l’entrepreneur: 1. Sensibilisation et détection des porteurs de projets / 2. Facilitation de l’émergence d’entrepreneurs / 3. Préparation et validation des projets / 4. Aide au montage de l’entreprise / 5. Test d’activité / 6. Aide au financement et intermédiation / 7. Suivi du chef d’entreprise ;
Pour certaines structures, il propose des cours d’alphabétisation
Inconvénients: Insuffisance des financements pour l’accompagnement.

* Le GAME accompagne les migrants à mobiliser en France et en Afrique :
- Avantages: Organiser des manifestations de sensibilisation qui ont touché plus de 1000 migrants ; Préparer à la recherche de partenaires financiers et/ou techniques ; Mettre en réseau les porteurs de projets ; Organiser avec le PMIE une rencontre annuelle des membres du GAME Nord et Sud ; Réaliser avec le PMIE un DVD de témoignages ; Mettre en place une base de données interne des porteurs de projets ; Mettre en relation les porteurs et les partenaires locaux.
- Inconvénients: Il est très difficile de trouver des sources de financement pour les projets des migrants en Afrique.

* Le GAME accompagne l’investissement des migrants en France et en Afrique.
Avantages: Plus de 150 migrants formés en France sur la création d’entreprise ; 350 migrants accompagnés dans des études de faisabilité ; 100 montages de plans d’affaire ; Publication de guides pays pour l’information des porteurs de projets et des accompagnateurs: déjà 3 pour la RDC, la Côte d’Ivoire et le Burkina (en cours) ; Organisation d’une mission annuelle de membres du GAME auprès d’un des membres africains du réseau: renforcement du réseau, collectes d’informations pour la rédaction de guides pays ; La base de données mise en place en décembre 2009 permet aujourd’hui de suivre efficacement les projets en Afrique.
- Inconvénients: Jusqu’à présent, le suivi des porteurs de projet en Afrique est difficile.
> Le GAME:
* est composé de 10 structures en France et 12 structures dans différents pays africains ;
* est contacté par plus de 6000 porteurs de projets dont plus de 1000 migrants par an, qui souhaitent créer une entreprise dans leur pays d’origine ou en France, en lien avec leur pays d’origine (2008) ;
* accompagne environ 2600 porteurs de projet dont 400 migrants par an à monter leur business plan ;
* présente environ 40 d’entre eux par an à des comités d’attribution de bourses du Programme Migrations et Initiatives Economiques - PMIE (qui disposait en 2008 d’un budget pour 30 bourses).
Depuis 2001, 150 bourses d’études de faisabilité et de finalisation du PMIE ont été octroyées. Au sein de ces structures, il y a 140 accompagnateurs des porteurs de projets répartis sur 42 sites d’accueil.

> Impact sur le développement économique en France : 10 à 15% des porteurs accompagnés développent des activités France. Impact indirect: remobilisation sociale et retour à l’emploi de personnes accompagnées (l’IRFED assure cette activité, par exemple) ; Impact sur le développement économique en Afrique. L’évaluation des retombées sur les territoires est difficile à réaliser. Pour 2009, plus de 75 créations d’entreprise par les migrants, employant de 5 à 10 salariés.
illu_Game2.jpgillu_Game3.jpg
Constats tirés de l’évaluation
Formulation d’indicateurs innovants valorisant les apports des mobilités humaines dans le développement des territoires
Volonté de mettre en réseau les porteurs de projets
Dans le cadre d’actions d’appui à l’entrepreneuriat, faciliter les actions et dispositifs de mise en réseau des porteurs de projets pour favoriser les échanges d’expériences, d’idées et de contacts.
Favoriser la mise en place d’actions d’appui global auprès des porteurs de projets (des besoins à la réalisation de l’activité) tout en tenant compte des spécificités liées aux initiatives entrepreneuriales des migrants potentiellement à cheval entre deux
Le GAME est présent à toute les étapes auprès de
l’entrepreneur: 1. Sensibilisation et détection des porteurs de projets / 2. Facilitation de l’émergence d’entrepreneurs / 3. Préparation et validation des projets / 4. Aide au montage de l’entreprise / 5. Test d’activité / 6. Aide au financement et intermédiation / 7. Suivi du chef d’entreprise.
> Organisation de manifestations de sensibilisation ayant touché plus de 1.000 migrants. Plus de 150 migrants formés en France sur la création d’entreprise, 100 en montage de plans d’affaires.
> Publication de guides pays pour l’information des porteurs
> Prévoir des actions de sensibilisation à large portée auprès des publics issus des migrations moins directement touchés par les structures d’appui à la création d’activité économique.
> Encourager la systématisation d’outils d’étude de contextes et de capitalisation des résultats d’expériences identifiant les acteurs et leurs rôles dans les deux espaces de création d’activité (pays de résidence et d’origine notamment) pour faciliter la réplicabilité des actions à l’échelle d’autres territoires.
Volonté de préparer à la recherche de partenaires financiers et/ou techniques.
Encourager la diversification des moyens financiers au-delà des ressources privées des migrants pour éviter une trop grande dépendance et accompagnement à la compréhension du langage et des attentes des dispositifs d’appui (publics et privés).
> 10 à 15% des porteurs accompagnés développent des activités France.
> Impact indirect: remobilisation sociale et retour à l’emploi de personnes accompagnées (l’IRFED assure cette activité, par exemple).
> Inclure dans les actions d’appui à la création entrepreneuriale des temps de reconnaissance et revalorisation des compétences des migrants tenant compte des expériences acquises dans les pays d’origine.
> S’appuyer sur des structures intermédiaires d’accompagnement pour créer des espaces d’échanges d’expériences comme outil de remobilisation sociale et retour à l’emploi.
Organisation d’une mission annuelle de membres du GAME auprès d’un des membres africains du réseau: renforcement du réseau, collectes d’informations pour la rédaction de guides pays.
Encourager le développement de structures d’appui transnationales capables de faciliter les échanges et l’accompagnement des porteurs dans les deux espaces de la création d’activité, notamment entre pays de résidence et pays d’origine, espaces fortement investis par les porteurs de projets migrants.