Espace d’échanges de pratiques de codéveloppement pour valoriser les migrants comme citoyens et acteurs du développement ici et là-bas.

Données factuelles sur le projet
Développement local / Gouvernance
fr-FR
Villes de Boully (Mauritanie) et d’Aubervilliers (France)
01-08-1994
Français (FR)
ABDI et l’Association Aubervilliers-Boully-Solidarité (ABS), AFBF, ABCD (cf. Partenaires)
Les communes et société civiles de Boully et d’Aubervilliers
Conduite de l'action
Animation d’une coopération décentralisée entre la France et la Mauritanie (Aubervilliers et Boully) autour d’un projet d’accès à l’eau potable pour les habitants et le développement d’activités culturelles, de médiation socioculturelle et de renforcement de l’animation de la vie association avec l’association des ressortissants de Boully en France (association ABDI).
> En France : les associations villageoises de Boully en France et leurs partenaires ABDI, ABCD, AFBF, UDC, ESPOIR, développement des projets en appui au village. un projet porte le construction d’un dispensaire à Boully (Mauritanie), les ressortissants prennent contact avec des professionnels de la santé à Aubervilliers (échange de compétences et de pratiques sur le thème de la santé, 1990). Intérêt de la collectivité française autour d’un projet de solidarité internationale et d’appui aux initiatives des ressortissants mauritaniens vivant sur le territoire de la collectivité française. signature d’une charte de coopération pour le développement à Boully et l’insertion à Aubervilliers.
Dès le départ : appui du GRDR aux associations de ressortissants de Boully dans le cadre de leur participation au développement de leur commune d’origine et de leur insertion en France.
Le service des relations internationales d’Aubervilliers s’implique en 2001 avec les associations, le service communal d’hygiène et santé et l’office municipal de la jeunesse d’Aubervilliers (OMJA) pour l’organisation d’un séjour de jeunes à Boully.
Le comité de jumelage Boully-Aubervilliers (ABSI) se crée suite à la signature de la charte de coopération entre les 2 communes : officialisation des relations existants depuis 1990.

> En Mauritanie: participation aux rencontres du cadre de concertation pour les migrants de passage en vacances et désignation de représentants permanents dans le cadre de la concertation communale et dans le comité de développement local.
Le GRDR Sélibaby accompagne la Commune de Boully dans le cadre de son processus de développement local et encadre l’animateur de développement local.
La mairie de Boully et l’animateur de développement local établissement le diagnostic participatif local pour l’élaboration d’une monographie communale. constitution d’un cadre de concertation. définition d’un plan d’actions prioritaires. mission du maire en France à la rencontre des ressortissants et des partenaires. suivi local des projets animation et sensibilisation auprès des populations.
> En France : mise en place de permanences d’accueil au niveau d’une boutique de quartier, organisation de chantiers jeunes, mobilisation des habitants d’origine sub-Saharienne sur Aubervilliers. Le GRDR accompagne l’association des ressortissants et le comité de jumelage Boully-Aubervilliers dans le cadre de la vie associative et de l’animation décentralisée. Le service de la vie associative et des relations internationales d’Aubervilliers implique les ressortissants de Boully dans les différents projets, promotion du dialogue interculturel.

> En Mauritanie: participation à travers des représentants à la concertation locale, financements des projets…. le GRDR appuie l’animation générale sur le territoire dans le cadre du PAIDEL. le comité de coopération Boully-Aubervilliers finance des projets (camion benne, achat moulin à mil, équipement de classes, rénovation centre de santé…).
> En France : les ressortissants tendent à s’organiser à échelle communale pour une bonne implication dans la coopération entre les 2 municipalités. le comité de coopération essaie de concerter et d’impliquer de nouveaux acteurs dans le cadre de la coopération décentralisée. le service des relations internationales de la ville d’Aubervilliers communiquent autour des actions portées et sur le rôle joué par les associations de ressortissants dans ce partenariat de collectivité à collectivité.
> En Mauritanie: l’articulation entre les projets issus du plan de développement de la commune de Boully et ceux soutenus par la coopération décentralisée se renforce.
Compétences
> Circulation de l’information et médiation : échange d’informations sur le double espace entre les instances de concertation communales au sud et le comité de coopération dans lequel se retrouvent les différentes associations villageoises. Bonne concertation avec le comité de coopération Boully-Aubervilliers, avec le service des relations internationales de la Ville d’Aubervilliers et dans le cadre de la concertation locale de Boully en Mauritanie. Les nombreuses associations villageoises en France ne se retrouvent pas dans une association communale à ce jour. l’instance du comité de coopération Boully-Aubervilliers est le lieu où elles échangent.
> Plaidoyer : forte capacité à se faire reconnaitre comme acteurs incontournables et capacité à proposer un médiateur social pour aider à fluidifier le lien parents/immigrés/école. Formation et accompagnement du GRDR pour une approche du migrant « ambassadeur ».
> Compétences associatives : les associations de Boully en France ont réussi à animer la coopération entre Boully et Aubervilliers en étant également « force de propositions » face à leurs partenaires. Le fait qu’ils ne soient pas organisés en fédérations n’a pas été un obstacle. les ressortissants ont participé aux formations du GRDR sur le thème du développement local et partenariats communaux (pour mieux connaitre l’organisation du territoire communal, les différents acteurs et stratégies et à inscrire leur action de développement dans un contexte maitrisé).
> Compétences techniques : selon le domaine du projet porté, les ressortissants ont été en mesure d’aller à la recherche de compétences locales sur Aubervilliers (c’est le cas du projet santé).
> Financier : divers projets ont été menés pour lesquels des dossiers ont été montés et des financements réunis, sollicités… Mobilisation de la collectivité partenaire pour solliciter le syndicat des eaux d’Île de France dans le cadre de la loi Oudin-Santini.
> Recherche/évaluation : assemblées générales avec production de rapports d’activités pour l’ABDI.
> Interculturel : formation d’un membre de l’association en tant que médiateur puis création d’un poste sur Aubervilliers de médiateur. Mise en place de permanences d’accueil au niveau d’une « boutique de quartier ». Appui au montage du dossier de financement pour le poste de médiateur dans le cadre du GRDR.
> Partenariat : une bonne capacité de mobilisation des membres de l’association mais aussi des personnes non originaires de Boully (les professionnels de la santé, les parents africains…). L’accompagnement du GRDR a donné à l’association les outils nécessaires à son organisation associative, à l’appréhension du territoire d’origine suite à la décentralisation et à l’importance de la mise en réseau.
> Appui conseil de l’ONG d’appui GRDR auprès de la commune d’Aubervilliers et de l’ABDI ; le GRDR est présent dans les deux espaces de coopération en Ile de France et à Boully.
> Le fonctionnement en association et la sollicitation de l’association au sein du comité de Coopération Aubervilliers-Boully Solidaires participent au développement de l’expertise et des capacités institutionnelles des migrants boulleyens d’Aubervilliers.
> Gestion d’évènements associatifs à destination du grand public (au-delà de la communauté mauritanienne d’Aubervilliers)
> Développement d’initiatives d’éducation au développement et à la citoyenneté par les migrants à Aubervilliers.
> La coopération Aubervilliers-Boully se déploie dans plusieurs champs stratégiques : eau (creusement de puits) et assainissement (camion benne, javellisation de l’eau), santé (échange entre professionnels de la santé pour la gestion d’un dispensaire).
illu_Boully2004_.jpgillu_Boully2004_hydrauliquevillageoise.jpgillu_Boully2004_maire.jpgillu_Boully2004_robinets.jpgillu_boully_carte.gifillu_boully_evenementsculturel.jpgillu_village_Boully2004.jpg
Constats tirés de l’évaluation
Formulation d’indicateurs innovants valorisant les apports des mobilités humaines dans le développement des territoires
> Les projets soutenus s’appuient sur le plan de développement communal de Boully pour une bonne articulation entre appui d’Aubervilliers et attentes des partenaires de Boully.
> Implication des associations de ressortissants de Boully dans la conduite d
> Penser l’action de coopération sur les deux territoires en même temps avec des objectifs stratégiques définis en fonction des besoins des populations locales au regard des plans de développement locaux déjà en place de part et d’autres.
> Impliquer les associations de migrants dans la définition des actions prioritaires pour les deux territoires d’origine et de résidence des migrants.
> Les ressortissants de Boully sont des partenaires à part entière de la coopération décentralisée Aubervilliers-Boully.
> Une pluralité d’acteurs organisés est mobilisée pour le suivi des actions de coopération entre Boully et Aubervilliers : le Comité
> Diversification des types d’acteurs dans la conduite de l’action de co-développement (associations de migrants, collectivités locales, ong, etc).
> Renforcement des capacités en gestion de projet des migrants et sur les champs technique de l’action pour une pleine inclusion dans la réalisation de l’action aux côtés des partenaires et en collaboration avec les populations.
> L’action se déploie simultanément dans les deux territoires de coopérations en impliquant les ressortissants et leurs associations aux deux niveaux.
Les migrants rassemblent l'expertise de professionnels dans différents domaines et parviennent à les engager dans leurs projets.
Favoriser les partenariats multi-acteurs entre différents types de structures intervenant dans le champ du développement, dont les organisations de migrants pour affiner la connaissance et la prise en compte des besoins et attentes des populations locales.
Inscription des actions de co-développement des associations de migrants dans le cadre des partenariats de jumelage ou de coopération décentralisée.
Effort d’une diversification des moyens financiers au-delà des ressources privées des migrants pour éviter une trop grande dépendance et accompagnement de la compréhension du langage et des attentes cadres d’accords de coopération (jumelages et coopérations décentralisées).
> Les migrants renforcent leur expertise en matière de coopération et d’interaction avec des représentants institutionnels locaux dans les deux espaces et ainsi leur capacité d’interagir auprès de la population d’Aubervilliers lors d’actions de sensibili
> Les associations de ressortissants sont renforcées dans leurs capacités de gestion autonome des actions dans les territoires d’origine et de résidence (sensibilisation aux enjeux de développement, transfert de compétences…).
> La participation des ressortissants des territoires d’origine dans la conduite de l’action favorisent des interactions fortes avec les populations locales et la possibilité d’accompagner un changement de regard ou de pratique pour une évolution durable des modes de faires localement.
L’inscription du partenariat avec les associations de ressortissants dans le cadre d’une coopération décentralisée renforce la capacité de faire évoluer les projets dans le cadre d'une véritable structure à long terme.
Inclure les organisations de ressortissants dans la conduite des actions de coopération pour des bilan réguliers de l’avancée des activités et des attentes des populations dans les deux espaces de coopération, favorisant une inscription de l’action sur le long terme, évolutive au regard des besoins locaux ici et là-bas.