Espace d’échanges de pratiques de codéveloppement pour valoriser les migrants comme citoyens et acteurs du développement ici et là-bas.

Données factuelles sur le projet
Culture / Arts / Médias
pl-PL
Fondation „Afryka Inaczej”- Afrique Autrement
01-12-2011
Polski (PL)
Fondation Afrique Autrement
La population locale et les migrants dans le pays de résidence (Pologne).
Conduite de l'action
Lutter contre les préjugés et stéréotypes sur l’Afrique en Pologne auprès des citoyens
Contexte et constats de départ en Pologne - Histoire et situation socio-économique de la migration en Pologne :
Depuis 1989, la Pologne cherche à développer des liens étroits non seulement avec l'Europe de l'Ouest, mais aussi avec ses voisins de l'Est, en essayant d'agir comme un chef de file dans la région. Toutes ces activités peuvent servir de modèle pour les pays voisins contribuant également au processus de démocratisation dans le pays, et de promouvoir l'intégration de ces pays dans les organisations international.
La Pologne est déchirée entre les exigences de l'Union européenne, en particulier après son adhésion à la convention de Schengen, ainsi que ses besoins le marché du travail. Des permis de séjour sont donnés aux travailleurs saisonniers en provenance des pays voisins. Bien que la crise mondiale financière et économique, l’OCDE estime que la Pologne est le seul pays Europe (avec la Slovaquie) en 2009, soit une augmentation d'environ 1,4% où on observe une carence main-d'œuvre qualifiée.
Avec une baisse du nombre de naissances depuis 1989 et une très forte émigration après 2004, les autorités sont sous la pression intense de l'Association des employeurs polonais, qui alarme sur l'état de l'économie nationale. Les dirigeants d'entreprises appellent à une libéralisation des formalités d’emplois en les étendant à tous les étrangers (et pas uniquement aux seuls pays voisins).
Face à cette ouverture à la main d’œuvre étrangère de tous pays, des voix s’élèvent en Pologne pour que des politiques d’intégration efficaces soient élaborées et mises en œuvre. « Gazeta Wyborcza », le plus grand quotidien polonais écrit ainsi : «Si la Pologne veut éviter l'erreur de la France (NDLR : émeutes des banlieues en 2005), elle ne devrait pas être limitée seulement à offrir aux immigrants des abris et des moyens de subsistance. Nous devons leur donner une chance réelle d’intégration, de création de valeurs communes [...] En bref, tout faire pour que les immigrants se sentent citoyens à part entière. "
Malgré l'introduction de plusieurs programmes d'intégration relativement nouveaux avec le gouvernement central, les autorités locales et les ONG, les résultats restent insatisfaisants, parce que ces programmes sont conçus seulement pour les demandeurs d'asile, ce qui représente un faible pourcentage de de tous les immigrants. En outre, l'absence de politiques d'intégration efficaces, il est difficile de développer un réseau social qui facilite l’intégration des nouveaux arrivants. La Pologne doit apprendre à fonctionner dans un environnement multiculturel. Face à un taux de chômage élevé les jeunes continuent de quitter le pays ; la Pologne est un pays d'émigration et le débat sur la migration se concentre sur le problème de la «fuite» des jeunes et de conséquences socio-économiques, en particulier dans le contexte de vieillissement de la population. La présence des étrangers en Pologne reste faible par rapport à d'autres États membres de l'UE ; les migrants viennent principalement d'Allemagne, des États-Unis et d'Ukraine. De plus depuis 2004, le nombre d'arrivées d'immigrants venus de l'ex-Union soviétique, Vietnam et des ouvriers africains souvent illégalement, ne cesse de croître.
C'est une série de cartes postales avec les figures historiques, musicales, scientifiques de la Pologne. 5 personnages ont été choisies entre autres : Fréderic Chopin, Marie Curie, Nicolas Copernic…. leurs images ayant été retravaillées à l'ordinateur, le résultat final est assez intéressant: on reconnait en eux des européens, mais on voit nettement les caractères africains des traits. Ce qui pousse le public à réfléchir sur l'origine commune des humains...Toute personne hors d'Afrique est quelque part un migrant!
Ce projet est une manière amusante de rappeler que l'homme a toujours été un grand voyageur. La Pologne a une forte diaspora polonaise a l'étranger (entre 5-10 millions de personnes s'y reconnaissent, la majorité vit aux Etats Unis).
> Constitution d’un comité porte-parole de la diaspora africaine issue de différentes villes polonaises, en mai 2011 qui est surtout un organe d'interpellation de la communauté africaine auprès des institutions publiques polonaises, pour faire entendre la voix des Africains, ne pas se laisser marginaliser. Comité est composé des ressortissant des pays suivants: Madagascar, Sénégal, Tanzanie, Nigeria, Soudan (interpellation politique: lettre ouverte au premier Ministre, au ministre de la culture et aux medias, organisation d’une rencontre avec un représentant du Ministère des affaires étrangères ayant abouti à l’organisation en 2012 du premier Sommet Afrique –Pologne à Varsovie)

> Objectif à long terme: établir des cellules dans quatre autres grandes villes de la Pologne où réside une forte communauté de ressortissants africains: Cracovie, Gdansk, Lodz et Wroclaw : travailler sur le droits des immigrés.

> Encore peu de liens entre migration et développement : les actions sont conduites en Pologne uniquement pour le moment. Souhait de développer le volet migration-développement : tentative de conduire actions de développement en Afrique : Tanzanie et régions des grands lacs sur des actions de prévention/lutte contre le sida et construire une antenne de l’association, mais projet n’a pas abouti par faute de financements.
Compétences
> Prise de recul sur leur propre culture et conscientisation des spécificités de leur propre culture.
> Prise de conscience des stéréotypes interculturels à la fois vis-à-vis de leur propre culture et de la culture locale.
> Savoir-faire communicationnels (mobilisation des médias) et capacités de mobiliser de nombreux partenaires de la société locale polonaise pour un impact renforcé des actions (écoles et enseignants par exemple).
> Capacités à renverser les représentations culturelles, à travailler sur l’effet de surprise comme point de départ à l’instauration d’un dialogue entre locaux et migrants et pour susciter l’intérêt et la curiosité.
> Forte compréhension interculturelle et capacités à agir et à faire évoluer les codes culturels locaux en valorisant le métissage des cultures polonaise et africaine dans les projets tout en s’appuyant d’abord sur des intérêts partagés entre les polonais et les migrants (musique, personnalités polonaises connues, vie quotidienne…).
L'association Fondation Afrique Autrement accompagne les migrants et des polonais dans leur implication dans les projets et participe ainsi à développer leurs propres capacités interculturelles.
> Mise en réseau multi-acteurs et reconnaissance des actions par des institutions polonaises importantes : la Maison de rencontre de l’histoire, écoles primaires et médias.
> Métissage des cultures polonaise et africaine (contes et musique) incitant progressivement à ancrer la mémoire des migrants en Pologne.
> Au-delà de la migration, l’accent est mis sur les catégories socio-professionnelles (projet 4), peut être plus clivantes que les origines dans les relations entre individus.
> L’élection de deux députés d’origine africaine atteste de l’évolution en cours des représentations à propos du continent africain.
illu_fondationafriqueautrement2.jpgillu_fondationafriqueautrement4.jpgillu_fondationafriqueautrement_clipmusique2.jpgillu_fondationafriqueautrement_clipmusique1.jpgillu_fondationafriqueautrement6.jpg
Constats tirés de l’évaluation
Formulation d’indicateurs innovants valorisant les apports des mobilités humaines dans le développement des territoires
> Constitution d’un comité porte parole de la diaspora africaine issue de différentes villes polonaises, en mai 2011 qui est surtout un organe d'interpellation de la communauté africaine:
Pour faire entendre la voix des Africains, ne pas se laisser margi
> Travail de sensibilisation également auprès de la diaspora africaine en Pologne pour inciter les migrants à s’impliquer dans activités de co-développement.
> Caractère innovant de la pratique: liée au contexte spécificité de la migration en Pologne : p
> Site internet de l’association (voir ci-dessus) et blog sur site des diasporas africaines en Pologne Afryka.org
> Animation d’émissions radio (métier de Mamadou Diouf)

Point de vigilance: Peu de complémentarité avec autres projets associatifs/associ
Méthodologie développée dans le cadre des dépôts de projets pour l’obtention de subvention.
> Pas encore possible de mesurer les impacts du travail avec public jeune (10-17 ans) car pas encore suffisamment de recul : attendre qu’ils soient plus âgés pour observer l’impact de l’action / pas de méthodologie spécifique pour analyser impact.
> Cons
Ici seulement le constat d’un contexte politique qui évolue : élections de 2 députés d’origine africaine au parlement polonais lors des dernières élections législatives en octobre 2011 (nigérian et tanzanien) + régularisation massive des étrangers en Pologne en 2011.

Point de vigilance : Pas de distribution suffisamment claire des responsabilités et des tâches.